Tags: bemaraha
Les tsingy de Bemaraha, un endroit qui semble tout droit sortir d'un autre monde

Les tsingy de Bemaraha sont cités parmi les 25 endroits qui semblent tout droit sortir d'un autre monde du site démoticateur. Vous trouverez le lien du document ici

Parmi ces endroits atypiques figurent par exemple la porte des enfers du Turkmenistan, ou le marais salant de Bolivie, des paysages incroyables où on ne se croyerait plus sur terre. Et les Tsingy de Bemaraha se retrouent en 5e position parmi les 25, présenté comme une forêt de pierre, avec trois photos: 

Sur la troisième photo, vous aurez aussi l'occasion de voir l'un des habitants de cet endroit fabuleux, les sifaka. Le nom "sifaka" correspond notamment au genre Prophitecus, mais il semble bien que les deux individus qu'on a l'occasion de voir sont des prophièques de Von Decken (Propithecus deckenii). 

Descente en pirogue sur le fleuve Tsiribihina

La partie Ouest de Madagascar renterme des trésors touristiques inestimables, pour ne citer que le parc national de Bemaraha avec les fameux Tsingy, ou encore le parc national Kirindy Mitea ou la Réserve spéciale d'Andranomena, du côté de Morondava. Mais avant tout ça, avant d'y parvenir, une autre aventure vous attend: la descente en pirogue du fleuve du Tsiribihina, de Miandriliazo à Belo-sur-Tsiribihina.

La partie Ouest de Madagascar renterme des trésors touristiques inestimables, pour ne citer que le parc national de Bemaraha avec les fameux Tsingy, ou encore le parc national Kirindy Mitea ou la Réserve spéciale d'Andranomena, du côté de Morondava. Mais avant tout ça, avant d'y parvenir, une autre aventure vous attend: la descente en pirogue du fleuve du Tsiribihina, de Miandriliazo à Belo-sur-Tsiribihina.

Partez à la découverte de villages traditionnelles en pays Sakalava, en hauteur de berges du fleuve. Découvrez avant l'heure les fameux Tsingy (encore hors de la réserve de Bemaraha), et les falaises qui bordent le fleuve. Et déjà, apercevez de loin les lémuriens qui jouent et qui s'aventurent parfois prés des rivages, ou les milans noirs qui ont trouvés refuges dans ce milieu "idéal" pour eux (les Tsingy pour na nidification, et la proximité du cours d'eau pour leurs alimentations).

Votre guide ne vous fera surement pas rater la fameuse cascade du Tsiribihina (sur la photo), et sa piscine naturelle aux eaux limpides, que vous voyez à l'image:

Vous quitterez Miandrivazo sur la rivière Mahajilo, l'une des affluents du Tsiribihina, avant de rejoindre le fleuve principal. Savez-vous que "Tsiribihina" signifie littéralement "là où il ne faut pas nager (entrer dans l'eau en réalité)? Ce nom est surement du fait de la présence de nombreux crocodiles du Nil qui ont colonisés le fleuve. Si vous avez de la chance, et surtout si vous n'êtes pas à bord d'une pirogue à moteur, vous aurez peut-être la chance de les rencontrer. Car la réalité est qu'ils fuient l'homme et la civilisation. 

Pour arriver à Miandrivazo au départ d'Antananarivo, vous devez suivre la RN7 jusqu'à Antsirabe, puis la RN34. 

Ankavandra Bekopaka par le fleuve Manambolo

Normalement, Bemaraha se rallie en voiture, par Morondava ou par Antsalova. Cependant, il existe un moyen original pour s'y rendre: par le fleuve Manambolo depuis Ankavandra.

C'est un périple de trois ou quatre jours qui vous feront découvrir un paysage exceptionnel, rythmé par la culture Sakalava, que vous rencontrerez tout au long du fleuve. Pendant quelques jours, vous serez bercés par les cris d'oiseaux, l'essentiel de votre toilette sera fera dans les eaux limpides du fleuve Manambolo, et l'essentiel de votre restauration se fera aux côtés des riverains. Et vous ferez un tour sur la branche de la rivière Oaly, où une piscine naturelle vous attends.

Normalement, Bemaraha se rallie en voiture, par Morondava ou par Antsalova. Cependant, il existe un moyen original pour s'y rendre: par le fleuve Manambolo depuis Ankavandra.

C'est un périple de trois ou quatre jours qui vous feront découvrir un paysage exceptionnel, rythmé par la culture Sakalava, que vous rencontrerez tout au long du fleuve. Pendant quelques jours, vous serez bercés par les cris d'oiseaux, l'essentiel de votre toilette sera fera dans les eaux limpides du fleuve Manambolo, et l'essentiel de votre restauration se fera aux côtés des riverains. Et vous ferez un tour sur la branche de la rivière Oaly, où une piscine naturelle vous attends.

Vous serez ensuite plongé au coeur du parc national de Bemaraha (toujours en pirogue), au pieds des Tsingy, et avec un avant-goût des gorges avant de déboucher à Bekopaka, et à l'entrée Sud du parc. 

Depuis Antananarivo, Ankavandra est difficilement accessible par la route, surtout en saison de pluie. Le seul moyen d'y parvenir est par la voie aérienne, car cette localité possède une piste d'aviation praticable. Pour rejoindre le fleuve depuis l'aéroport, 30 mn à pieds suffisent.